top of page
MANDEVILA GP.jpg

LE DIPLADENIA

En mai le Dipladenia sera à l'honneur

 

Champions de la robustesse, les Dipladénias regroupés sous le nom de Mandevilla, fleurissent tout l’été balcons, terrasses et massifs sans demander beaucoup de soins.

les Dipladénias sont originaires d'Amérique du Sud et d’Amérique Centrale. Les premières plantes sont introduites au milieu du XIXe par le diplomate anglais Henri John Mandeville, qui lui donne son nom botanique Mandevilla. D’abord plante de collection, les Dipladénias devient vraiment populaire à la fin du XXe siècle grâce notamment à sa grande tolérance à la chaleur et au manque d’eau.

Le Dipladénia craint les gels sévères. La souche peut néanmoins résister ponctuellement jusqu’à -5°C. En climat favorisé (littoral), les plants peuvent rester à l’extérieur et former au fil des années de magnifiques plantes grimpantes. Ailleurs, il faut considérer le Dipladénia comme une plante annuelle. Vous pouvez tenter une conservation dans un local hors gel et lumineux : une véranda peu chauffée (à 8-10°C) est idéale. Arrosez de temps en temps pour éviter le dessèchement complet de la plante. Vous pourrez ressortir les pots au printemps une fois les risques de grosses gelées écartés. Taillez les rameaux si besoin pour équilibrer la plante.

Les Dipladénias n’ont besoin que de soleil et d’arrosages légers mais réguliers. Ils supportent les périodes de sécheresse passagère qui néanmoins menacent la croissance et la continuité de la floraison si ces périodes arides durent trop longtemps

A savoir, en cas de blessure, la sève blanche, visqueuse et collante s’écoule. Pensez à bien vous laver les mains : cette sève partiellement irritante peut être toxique en cas d’ingestion.

MANDEVILA GP.jpg
bottom of page